fbpx
La Corée

Taegeukgi : Histoire du drapeau national coréen

Le drapeau national coréen, connu sous le nom de Taegeukgi (태극기), transcende sa fonction de simple bannière nationale pour incarner les valeurs culturelles, historiques et spirituelles de la Corée. Cet article propose une exploration approfondie de l’histoire riche du Taegeukgi, de son symbolisme profond et de son rôle dans la culture coréenne contemporaine.

 

Evolution du Taegeukgi

 

Origine du Taegeukgi

L’histoire des drapeaux nationaux à travers le monde est étroitement liée au développement des États modernes. Le 20 septembre 1875, lors de l’incident de l’Unyo (운요호 사건), un navire militaire japonais nommé Unyo est illégalement entré dans les eaux coréennes près de l’île de Ganghwa et a  déclenché un conflit. Face à la pression du Japon, la Corée ressentit la nécessité urgente de créer un drapeau national. À cette époque, la dynastie Joseon n’avait pas de drapeau propre. Elle a donc utilisé le drapeau de roi : Taegeuk-palgwedo (태극팔괘도). (Voir l’image ci-dessous)

Taegeuk-palgwe-do

 

Le premier Taegeukgi

En septembre 1882, PARK Young-hyo (박영효), en route pour le Japon en tant qu’envoyé spécial et ministre plénipotentiaire, a créé un drapeau avec le symbole du Taegeuk entouré non pas des huit trigrammes, mais de quatre trigrammes : Geon (건, ☰, le ciel), Gon (곤, ☷, la terre), Gam (감, ☵, l’eau), et Ri (리, ☲, le feu).

Il a commencé à utiliser ce drapeau à partir du 25 septembre. Lorsque cette information a été rapportée en Corée le 3 octobre, le roi Gojong a officiellement établi et proclamé ce ‘drapeau du Taeguk et des quatre trigrammes’ comme le drapeau national le 6 mars 1883.

Cependant, comme la méthode de fabrication du drapeau n’a pas été spécifiée lors de sa proclamation officielle, diverses formes de drapeaux ont été utilisées par la suite. Pour unifier la méthode de fabrication du drapeau, le gouvernement provisoire de la République de Corée a établi et proclamé le « Modèle Unifié du Drapeau National » le 29 juin 1942, mais cette initiative n’a pas été largement connue du public.

Avec la fondation du gouvernement de la République de Corée le 15 août 1948 et le besoin croissant d’unifier la méthode de fabrication du drapeau, le gouvernement a formé le « Comité de Révision du Drapeau National » en janvier 1949 et a finalement établi et annoncé la « Méthode de Fabrication du Drapeau National » actuelle le 15 octobre de la même année. La « Loi sur le Drapeau National de la République de Corée » a été établie le 26 janvier 2007, et son décret d’application a suivi le 27 juillet 2007.

 

Le Taegeukgi de Denny

Le Taegukki de Denny (데니 태극기) est le plus ancien drapeau Taegeukgi encore existant en Corée. Le roi Gojong lui a offert quand lui, Owen Nickerson Denny, était alors diplomate américain et conseiller en affaires étrangères de Joseon à la fin du XIXe siècle. Cet acte symbolise les liens diplomatiques et l’histoire politique de cette époque.

Denny, ayant servi comme conseiller diplomatique de 1863 à 1907, a joué un rôle crucial dans l’orientation de Joseon vers la signature de traités équitables avec les puissances étrangères. En 1888, il a audacieusement affirmé l’indépendance de Joseon en se basant sur le droit international, ce qui a engendré des tensions avec la Chine et l’a contraint à quitter le pays. Lors de son départ en janvier 1891, il a emporté le Taegeukgi avec lui, drapeau qui a été restitué à la République de Corée en 1981 par ses descendants.

Le Taegeukji de Denny est le plus ancien Taegeukgi existant.

 

Le Plus Ancien Taegeukgi

Mesurant 182,5 cm de haut et 262 cm de large, ce drapeau est remarquable non seulement par ses dimensions mais aussi par son ancienneté. C’est le plus vieux drapeau Taegeukgi conservé en République de Corée et l’un des plus grands parmi les anciens drapeaux existants. Il incarne la fierté nationale et l’identité culturelle de la Corée, et illustre un moment clé de l’histoire du pays, lorsque celui-ci luttait pour affirmer son indépendance et son identité sur la scène internationale.

La préservation de ce drapeau en Corée du Sud, plus d’un siècle après sa création, témoigne de l’importance du patrimoine culturel et historique du pays, et de la volonté de préserver et d’honorer les symboles de l’identité nationale. Ce drapeau représente un lien entre le passé et le présent, soulignant l’évolution de la Corée en tant que nation souveraine et indépendante, et renforce la reconnaissance du Taegeukgi comme symbole d’unité et de résilience coréenne.

 

Taegeukgi pendant le Gouvermenet Provisoire de la République de Corée (1919~1945)

 

Symboles du Taegeukgi

Taegeuk

Le Taegeuk (태극) signifie « suprême ultime » ou « grande polarité ». Étant donné que les anciennes croyances suggéraient l’existence de deux grandes polarités, il désigne également la « grande dualité ». Le cercle central du Taegeukgi, divisé en parties rouge et bleue, est un symbole puissant de l’équilibre universel. Inspiré du Taoïsme, il représente la dualité des forces opposées, le yin (bleu) et le yang (rouge), coexistant en harmonie comme la Femme et l’Homme, le Jour et la Nuit, le Blanc et le Noir.

Selon cette philosophie, l’extrême d’un pôle est connecté à celui de l’autre pôle, comme la fin de l’hiver marque le début du printemps. Les deux extrêmes, bien qu’opposés, coexistent en harmonie. Ils sont deux mais ne font qu’Un, puisque l’un n’existe pas sans l’autre.

D’ailleurs, le Taegeuk est équivalent au Mougeuk (무극), c’est-à-dire que les deux polarités équivalent au Néant. C’est de ce Néant que tout l’Univers est né. Le Néant engendre l’Absolu. Cette philosophie orientale est un concept fondamental en Asie.

 

Quatre Trigrammes

Les quatre trigrammes qui entourent le Taegeuk représentent les éléments fondamentaux de l’univers : le ciel (Geon, ☰), la terre (Gon, ☷), l’eau (Gam, ☵), et le feu (Ri, ☲). Ces trigrammes sont des extraits de huit figures octogonales originales, le Palgwe (팔괘) en coréen ou Bagua en chinois. Le Palgwe (ou Bagua) symbolise l’ordre du cosmos et le cercle de la vie, de la naissance à la mort.

A l’éccole primaire, nous avons dessiné le Taekgeukji presque comme ça.

Couleurs

Le Taegeukki est composé d’un fond blanc avec, en son centre, le symbole du Taegeuk et dans les quatre coins, les quatre trigrammes. Le fond blanc du Taegeukki symbolise la lumière et la pureté, reflétant le caractère pacifique traditionnel de la nation. Le symbole du Taegeuk au centre représente l’harmonie du yin (陰 : bleu) et du yang (陽 : rouge). Les couleurs bleu, blanc et rouge représentent également les trois classes sociales par la couleur qu’elles portent : le bleu pour les pions, le rouge pour le roi, et le blanc pour le peuple. L’harmonie de ces trois classes se présente sur le drapeau national.

Taegeukgi actuel, le drapeau national de la République de Corée

 

Le Taegeukgi dans la Culture Coréenne

Le Taegeukgi est un symbole omniprésent en Corée, hissé lors des célébrations nationales et respecté comme un emblème de l’identité et de la fierté coréennes. Il influence également la culture populaire, des œuvres d’art aux livres, et reflète les valeurs d’unité, de paix et de progrès.

Le Taegeukgi est bien plus qu’un simple drapeau. Il est le reflet de l’histoire de la Corée, de ses valeurs culturelles et de son esprit indomptable. En tant que symbole d’harmonie et d’équilibre, il continue d’inspirer et d’unir les Coréens à travers le monde.

 

Lisez mes articles similaires :

Jour de Mouvement d’Indépendance (Samiljeol) – le 1er mars 

10 commentaires

  • Amandine

    oh super cette article je ne savais pas que ce drapeau avait une si belle histoire merci, pour cette enrichissement comme toujours. Je vais d’ ailleurs regarder les drapeaux différemment je me rend compte que le drapeau Français a sûrement aussi une belle histoire et sa ma donner envie de mis interressé merci ☺️🤗

  • Grimaldi Marie-Jeanne

    merci beaucouppour cet article complet et instructif.
    je comprends mieux l’importance que les Coréens donnent à leur drapeau. J’aime la façon avec laquelle ils intègrent les 4 éléments dans leur vie depuis le drapeau jusque dans les plats coréens.

  • rismann

    Très sensible, Maya, à cette phrase reprise de votre mail , chargée de tant de sens , en découvrant un peu l’histoire de la Corée , et de la région, étant actuellement sur l’île de Jeju .
    « c’est le Samiljeol, le Jour du Mouvement pour l’indépendance 🌟, une date qui résonne profondément dans le cœur de chaque Coréen, évoquant les luttes et les sacrifices endurés pour la liberté face à l’occupation japonaise. »

  • bailly

    merci mille fois pour ce commentaire riche en détails et en émotions . il évoque la force , la détermination de ce peuple et en même temps sa serenite et son besoin d’équité et d’harmonie. annie

  • ISABELLE ALEXIS

    bonjour Maya
    je viens de terminer de lire ton article. Que dire que rajouter de plus. Je connaissais l’histoire de la Corée du Sud durant la guerre. Je sais également que ce peuple à beaucoup souffert. Beaucoup de sacrifices ont été faient. j’ai commencer très tôt ( depuis mon plus jeune âge ) à m’intéresser au Contient Asiatique et en particulier à la Corée du Sud. Je commençais également à comprendre les 4 trigrames étant plus jeunes. Quand j’ai découvert pour la toute première fois le drapeau de ton magnifique pays et que j’ai vu le Ying et le Yang j’en avais déduis que les 4 trigrames devaient sûrement avoir un rapport avec les éléments de la nature et je ne m’étais pas trompée. Ce pays qu’est la Corée du Sud m’attire comme un aimant, car je suis une personne très dans la spiritualité et je crois beaucoup à cette phylosophie. Je me sens tellement proche de ce peuple tout en étant si éloignée en même temps. Je te remercie d’avoir partagé ton article avec moi. J’en ai pleurer tellement l’émotion était puissante. Encore merci pour tout tes partages avec moi.

  • Marie-Rose Farjon

    Maya je te remercie. J’ai appris et découvert l’histoire du drapeau coréen avec grand intérêt.Ton article permet la compréhension de ce qui participe à la création du drapeau coréen.J’ai beaucoup apprécié les explications des symboles et la contextualisation de l’histoire de la création..C’est un article passionnant qui enrichit notre connaissance à propos de la culture coréenne.Les précédents articles sont aussi très riches et documentés.Les articles sur le ginseng et la cuisine coréenne sont délicieux à lire aussi.

  • HUYGHE Martiale

    Merci Maya de nous avoir partager l’histoire du Drapeau Coréen (태극기) de ses origines à aujourd’hui.
    Merci aussi pour le lien La « Loi sur le Drapeau National de la République de Corée ».
    Je lis actuellement « Histoire de la Corée des origines à nos jours » car je m’intéresse énormément à l’histoire de la Corée afin de mieux comprendre la culture, les traditions coréennes et l’esprit de communauté des Coréens.

  • ROSINE MEGRET

    merci Maya pour cet article

    je me suis évidemment penchée sur le graphisme qui est bien conçu tant par les couleurs
    par la représentation culturelle que tu as décrite

    merci pour l’histoire de sa conception
    ah ah à mon tour de découvrir la signification du mien…

  • michele caces

    Bonjour Maya, merci pour cet article qui, une fois de plus, me permet de mieux appréhender l’âme d’un peuple asiatique que j’ai longtemps ignoré. Comme tout occidentale, française de surcroit, persuadée d’être le centre du monde 태극기 était pour moi un étendard au désign parfait et j’ignorais tout de sa symbolique. J’ai découvert Joséon à travers les dramas historiques. Toutes les monarchies avaient leurs défauts et leurs qualités et tous leurs dirigeants n’étaient pas des tyrans assoiffès du sang de leurs peuples. Si l’influence étrangère bien pensante a permis à Joséon d’évoluer, je pense qu’il a signé un marché de dupes avec les puissances occidentales (qui n’ont jamais agi sans arrière-pensée et toujours au mieux de leurs intérêts). La séparation des deux Corée en ait peut-être le triste résultat deux siècles plus tard. Symbole d’un peuple pacifique et fier 태극기 flottera-t-il bientôt sur une seule Corée ? C’est ce que je vous souhaite du fond du coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *