fbpx
K-food

Thé et Infusion Coréen : Histoire, Terroirs et Propriétés

L’Histoire Fascinante du Thé Coréen

L’histoire du thé coréen remonte à 48 ap. J.-C. lorsqu’un événement extraordinaire marqua le début de cette riche tradition. À l’époque, le roi Suro de la dynastie Geumgwan-Gaya fit un rêve qui le conduisit au port de Byeoljin à Kimhae, où il découvrit un magnifique navire en provenance de l’Inde. À son bord se trouvait une princesse indienne qui apportait des précieux cadeaux de mariage : de somptueux tissus de soie, de l’or, de l’argent, des bijoux, et des graines de l’arbre à thé. Cette scène exceptionnelle est consignée dans le Samguk Yusa (삼국유사), un livre d’histoire coréenne datant de 1281.

D’ailleurs, selon les peintures murales de la tombe de Kakjeochong (각저총), datant des 5e et 6e siècles, qui montrent un guerrier Goguryeo (고구려) recevant du thé de la part de deux femmes, on peut comprendre que le thé était consommé en Corée depuis longtemps.

Le thé coréen avait une place spéciale dans les cérémonies bouddhistes et les mariages royaux. C’est une tradition ancienne qui mériterait davantage de reconnaissance, d’autant plus que le thé japonais, avec une histoire qui ne commence qu’au VIIIe siècle, est plus largement reconnu.

Peinture murale de la tombe de Kakjeochong (V~VI siècle)

Thé Coréen vs Thé Japonais

Le thé vert coréen et japonais présentent des différences distinctes en termes de goût et d’arôme. Les Coréens apprécient particulièrement la saveur claire et l’arôme riche du thé vert. En revanche, les Japonais préfèrent ce qu’on appelle « umami », une saveur décrite comme végétale et légèrement similaire au glutamate monosodique (MSG), caractérisée par un corps fort et une douceur en arrière-goût. Si vous sentez le gout du riz dans le thé vert, c’est du japonais, pas du tout du coréen.

Cette différence de goût et d’arôme est due à des méthodes de traitement différentes. La principale distinction réside dans la méthode de « tuage vert » (processus d’arrêt de l’oxydation). En Corée, cette étape est réalisée par torréfaction à haute température dans une sorte de chaudron, tandis qu’au Japon, elle se fait par vapeur chaude, une technique appelée « jūsei » (蒸靑). Ce traitement par la vapeur confère au thé japonais son caractère umami marqué.

 

Les Terroirs Idéaux pour le Thé Coréen

La culture du thé coréen est exigeante, nécessitant des conditions météorologiques spécifiques : une pluviosité de plus de 1300 mm par an, plus de 200 mm de pluie hivernale, une pluie printanière, et une température annuelle moyenne de plus de 13 degrés, sans gel hivernal. En Corée du Sud, les meilleures plantations de thé vert qui répondent à ces exigences se trouvent principalement dans le sud du pays, à Boseong (보성), Hadong (하동), et sur l’île de Jeju (제주도).

 

Boseong

La raison pour laquelle le thé produit à Boseong est spécial réside dans les facteurs régionaux et environnementaux. Boseong est une région où les montagnes, la mer et les lacs se mêlent, située à un point de rencontre entre les climats maritime et continental. Cette région possède des conditions naturelles idéales pour la production de thé vert, avec de grandes variations de température entre le jour et la nuit, une température moyenne annuelle de 13,4°C et des précipitations annuelles moyennes de 1400 mm.

Pour bien pousser, les théiers ont besoin d’un bon drainage. Le thé aime et déteste beaucoup l’eau. Le sol de Boseong est un loam sableux avec relativement peu d’argile, permettant un bon drainage malgré de fortes précipitations. De plus, le nombre élevé de jours de brouillard permet aux théiers de se nourrir de rosée. Le brouillard fournit une grande quantité d’humidité nécessaire à la croissance des théiers, tout en créant une ombre naturelle.

Plantation de thé vert à Boseong

Hadong

Il y a 1200 ans, à Hadong, les premiers théiers ont été plantés en Corée.

La région de Hwagae-myeon (화개면) à Hadong, située près de la rivière Seomjin et du ruisseau Hwagae, est souvent brumeuse et humide. Le sol est légèrement acide, retient bien l’humidité et contient beaucoup de gravier, ce qui est idéal pour la croissance des théiers.

Un autre avantage est la grande différence de température entre le jour et la nuit, particulièrement bénéfique pendant la saison de production de thé, de fin avril à fin mai. La région allant de l’entrée de la vallée de Hwagae jusqu’au village de Sinheung sur une distance de 12 km à Hadong possède des facteurs environnementaux favorables à la croissance des théiers. Cette zone représente environ 23% de la production nationale de thé. Le thé de Hadong, qui bénéficie des conditions optimales pour la croissance des théiers, est de si bonne qualité qu’il a été offert en tribut aux rois pendant la dynastie de Joseon.

 

Jeju

Jeju est idéal pour la culture du thé vert en raison des caractéristiques des théiers qui prospèrent dans un climat chaud et humide avec une température moyenne annuelle de plus de 14°C, un sol légèrement acide avec un pH de 4.0 à 5.0, et des précipitations annuelles de plus de 1600 mm. Contrairement aux régions continentales, les plantations de thé à Jeju sont situées dans des plaines, offrant une grande uniformité, permettant une gestion précise grâce à la mécanisation. De plus, il est possible de récolter 3 à 4 fois par an, ce qui représente un avantage en termes de quantité de récolte.

Plantation de thé vert sur l’ile de Jéju

« Cha » : Un Mot aux Multiples Sens

Le mot « Cha » en coréen transcende le simple thé. Il englobe également le concept d’infusion. Par exemple, « Nok-cha » représente le thé vert, « Insam-cha » est l’infusion de ginseng, « Yuja-cha » incarne l’infusion de Yuzu, « Mogwa-cha » se traduit par l’infusion de coing, et « Kkot-cha » est l’infusion de fleurs. De manière amusante, le terme « Cha » a une autre signification en coréen, faisant référence à une voiture. Cette confusion provient de la similitude de prononciation entre le mot « thé » (차) et « voiture » (차), qui sont différents en caractères chinois sino-coréens (茶 pour thé et 車 pour voiture). Distinctement, il est aussi simple de distinguer ces sens que de différencier « cour » de « cours » ou « mer » de « mère. » Par exemple, attention de boire du thé dans une voiture qui roule !

 

Thé vs Café 

En France, le café est roi, mais la Corée du Sud suit de près en termes de consommation par habitant. Cependant, contrairement à la majorité des Coréens, je bois 3 ou 4 tasses de Cha par jour. Je commence ma journée par chauffer de l’eau pour diffuser du thé. Je prends mon premier Cha de la journée pour le petit déjeuner. Après avoir terminé le repas, j’en apporte le deuxième sur le bureau. Dans l’après-midi, j’en bois deux ou trois fois sans théine.

Mes raisons sont multiples :

  1. Pour maintenir une immunité idéale, je préfère boire de la boisson dont la température est proche ou légèrement plus élevé que la température corporelle. Précisément plus ou moins de 4 degrés de notre corps.
  2. Ma sensibilité extrême à la caféine m’a poussé à éviter les effets indésirables sur ma santé et mon sommeil, que j’ai expérimentés de manière mémorable lors de ma première tasse de café à l’université.
  3. Le Cha offre des bienfaits médicinaux que j’apprécie particulièrement pour ma famille. La naturothérapie, la phytothérapie, la thermothérapie, l’olfactothérapie et le Do in sont des méthodes naturelles auxquelles nous faisons appel pour notre bien-être, notamment en prévention et traitement de maladies hivernales grâce aux infusions coréennes.
  4. La diversité du monde du Cha coréen me fascine. Chaque infusion offre une expérience sensorielle unique, tant visuellement que gustativement, avec des pétales, des écorces, des fleurs, et bien plus.
  5. Le Cha apaise mon esprit, au contraire du café, favorisant la concentration au travail et lors de la méditation. Certaines infusions coréennes peuvent être appréciées quotidiennement, comme l’infusion d’orge, de feuilles de maïs, ou de maïs soufflé.
  6. Sur le plan économique, je trouve que le secteur du thé est plus équitable que celui du café, offrant une satisfaction en tant que consommateur éthique. Depuis la crise de la COVID, la tendance en France évolue vers des choix de boissons plus sains et éthiques, avec de plus en plus de Français se tournant vers le thé et la tisane.

La Palette Diversifiée des Infusions Coréennes

L’univers des infusions coréennes est vaste, offrant une variété impressionnante de choix et des propriétés diverses. Chacune offre une expérience unique et délicieuse !

  1. 인삼차 (Infusion de Ginseng) : Reputée pour ses propriétés énergisantes et revitalisantes, cette infusion est souvent utilisée pour améliorer l’endurance et la concentration.
  2. 생강차 (Infusion de Gingembre) : Reconnue pour ses vertus digestives et anti-inflammatoires, elle est également appréciée pour combattre le rhume et les maux de gorge.
  3. 모과차 (Infusion de Coing) : Booste l’immunité, a des effets anti-inflammatoires, aide la digestion, réduit le stress et favorise le sommeil.
  4. 둥굴레차 (Infusion de Duongulle) : Peut avoir des effets apaisants et est souvent utilisée pour la relaxation et le soulagement du stress.
  5. 감잎차 (Infusion de Feuilles de Kaki) : Connue pour ses propriétés antioxydantes et peut aider à améliorer la santé cardiovasculaire.
  6. 귤피차 (Infusion d’Écorce de Clémentine) : Utilisée pour ses effets bénéfiques sur la digestion et peut également aider à apaiser les maux de gorge.
  7. 쌍화차 (Infusion de Plusieurs Plantes Médicinales) : Une combinaison de diverses herbes, souvent utilisée pour renforcer l’immunité et améliorer la santé générale.
  8. 보리차 (Infusion d’Orge) : Appréciée pour ses propriétés rafraîchissantes et peut aider à la digestion.
  9. 옥수수 수염차 (Infusion de Soies de Maïs) : Connu pour ses propriétés diurétiques, il peut aider à la désintoxication et à la santé rénale.
  10. 옥수수차 ou 강냉이차 (Infusion de Maïs Grillé) : Peut aider à la digestion et est souvent consommée pour son goût distinctif et réconfortant.
  11. 결명자차 (Infusion de Faucille) : Connue pour ses bienfaits pour les yeux et peut aider à améliorer la vision.
  12. 오미자차 (Infusion de Baie de Cinq Saveurs) : Riche en antioxydants, cette infusion est réputée pour son goût unique et peut aider à renforcer l’immunité.
  13. 유자차 (Infusion de Yuzu) : Réputée pour ses propriétés antioxydantes et vitaminées, elle est souvent consommée pour booster l’immunité et améliorer la santé de la peau.
  14. 대추차 (Infusion de Jujube) : Cette infusion est souvent utilisée pour ses effets apaisants et peut aider à améliorer le sommeil et à réduire le stress.

 

À travers ses rares terroirs, méthodes uniques et infusions variées, le thé coréen, tissé d’histoire et de culture, offre un monde de saveurs et de bienfaits à redécouvrir. Alors, quel thé ou quelle infusion coréenne vous tente ?

 

Lisez mon article similaire  :

Ginseng, Trésor de Corée : Histoire, Bienfaits et Mystères

20 commentaires

  • Isabelle Bono

    Maya,
    Merci pour cet article clair et intéressant. J’apprécie particulierement le thé et les infusions, donc ravie d étendre mes découvertes, au pays du matin frais. En fait je suis curieuse de toutes les goûter, kaki , écorce de mandarine, maïs etc..Il y a t il une différence de température de l eau, selon les fleurs écorces et autres à respecter ? 😊

    • Maya

      Bonjour Isabelle,
      ça me fait plaisir de lire ton retour super rapide ! 😀 Oui, effectivement, en fonction d’ingrédient et de méthode de production, la température et la durée d’infusion varient. Tu veux goûter les infusions de feuilles de kaki, d’écorce de mandarine, ou de maîs ?

    • Sidonie Rousseau

      Merci pour ce partage sur l’univers du thé coréen ! Son histoire, ses différentes variétés et ses terroirs spécifiques, il y a beaucoup à connaître ! J’apprécie particulièrement la diversité des infusions coréennes, chacune avec ses propriétés uniques.

  • ISABELLE ALEXIS

    Bonjour Maya
    merci beaucoup pour cet article très intéressant. je suis adepte de la médecine asiatiques, car ils connaissent toutes les plantes afin de soigner tous les maux
    Isabelle

    • Amandine

      bonjour moi qui suis un grande amatrice de thé votre article m’a fait découvrir des aspect sur le thé que je connaissais pas encore merci de cette découverte et cette enrichissement culturelle.

      • Maya

        Bonjour Amandine,
        ça me fait un grand plaisir de lire ton message. Découvrons et navigons ensemble le monde du thé ! *^^*
        Par ailleurs, je viens de voir que tu as acheté mon Petit Cahier. Merci ! Ce serait un excellent choix pour ton premier pas dans l’apprentissage du coréen. Tu pourras lire et écrire le coréen en 10 ou 15 jours maximum. Bon courage et bonne journée ! 🙂

  • Anne-Lise

    Bonjour Maya,
    merci pour cet article sur ces différent thés c’était très interéssant .
    J’ai déja eu l’occasion de couté au thé Jejudo imperial c’était exelent
    voila d’autre thés et infusions a gouté

    • Maya

      Bonjour Anne-Lise,
      je suis contente que tu connaisses le goût de thé vert de Jeju ! Je trouve qu’il est léger, subtil et excellent. Je serais ravie que tu goûtes d’autres infusions coréennes. Je suis sûre que tu vas adorer !!! Je te ferai une surprise avant la fin d’année. A très bientôt ! 🙂

  • Caces Michèle

    Bonjour Maya, Tes articles sont toujours passionnants. Bien que je sois une buveuse de café invétérée tes descriptions du thé, des régions productrices et de son histoire me donnent encore plus envie de découvrir ton pays. Les Français s’éveillent lentement à la Corée grâce aux dramas et par le biais des jeunes et c’est tant mieux ! Continue à me faire réver car plus les années passent et plus mon projet de voyage là-bas s’éloigne. Tant pis je continue malgré tout à apprendre ta langue. A bientôt Michèle.

    • Maya

      Bonjour Michèle,
      Merci beaucoup pour ton commentaire qui est toujours riche ! Ce serait mon grand plairi de te faire rêver de Corée. 😀
      Je te rassure que tu comprendras de mieux en mieux des dramas grâce à ma formation. 🙂
      A bientôt !

      • Pauline

        Merci pour cette découverte. Je ne connaissais pas le thé coréen. Est-ce mieux pour en trouver d’aller sur internet ou peut-on en trouver facilement en magasin ?

  • liliane rodot

    merci pour tous tes articles ,j apprécie le thé de jéjudo impérial j ai la chance de le trouver a Orleans,ainsi que beaucoup de produits coréens merci pour tes recettes,

    • Maya

      Bonjour Liliane,
      Ah, on peut trouver des produits alimentaires coréens à Orléans?! Super ! Je suis ravie que tu connaisses déjà le goût de thé vert de Jejudo !!! Merci pour ton retour aimable ! 🙂

  • Mylene Sinet

    Bonjour Maya,
    Merci beaucoup pour vos articles et recettes!! Ils sont formidables.
    L’esthétique, le contenu, la forme, tout est bien présenté, passionnant et, nous font rêver !
    j’espère qu’un jour je pourrais aller en Corée voir toutes ses merveilles.
    Un grand merci pour votre travail.

    • Maya

      Bonjour Mylène,
      Bien sûr que tu y vas un jour et régales toutes les saveurs coréennes. Bien sûr que oui ! 🙂 J’espère que tu penses à moi un petit peu en Corée. haha..

  • FRANCOISE

    Coucou Maya ! Ah, j’adore découvrir des coutumes ou des pans de l’Histoire d’un pays . Ici , l’histoire du thé offre les 2 côtés. J’aime beaucoup le thé mais aussi le café . Chacun me procure un grand plaisir !
    Merci pour cet article qui nous apprend beaucoup. A bientôt,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *