fbpx
K-food

4 Aliments coréens excentriques POUAH !

Dans le dernier article au sujet de la gourmandise, je vous ai présenté trois aliments à absolument manger en été en Corée. Aujourd’hui je vous présente quatre aliments coréens excentriques ou bizarres qui pourront vous faire POUAH ! Sans doute vous n’en avez jamais entendus parler ni jamais vus. Même si vous connaissez, je suis sûre que vous n’en avez encore goûté aucun. En Corée, il y a de nombreux plats régionaux que j’ai envie de vous faire découvrir. Regardez une image captée de l’écran de mon mobile. On les découvrira petit à petit. ^^

plats coreens delicieux
UNE partie des plats que j’ai mangés pendant mon voyage en Corée du Sud

 

 

Seiche séchée

 

Le premier aliment coréen excentrique est la seiche séchée (마른 오징어). On la cuit recto verso sur le feu et la mâche longtemps comme un chewing gum avant de l’avaler. La meilleure partie est les tentacules, surtout les deux plus longues !!! La seiche séchée est un des meilleurs en-cas accompagnés d’une boisson alcoolisée, notamment de Soja. Si vous croyez que les coréens boivent beaucoup, c’est faux! Lisez mon article « les clichés sur les coréens »

aliment coréen excentrique - seiches séchées
Des Seiches Sèchent. Seiches Sèchent, Seiches Sèchent, Seiches Sèchent, Sei.. Sèch… SSSS

Si vous avez une occasion d’aller sur la côte Est en Corée du Sud (ou Ouest), en pleine nuit vous pourrez voir des bateaux super illuminés au milieu de la mer. Ce sont des bateaux pour pécher des seiches. Dans ces villages le jour vous pouvez voir le beau spectacle des seiches qui sèchent.

Quel en est le goût ? Voici le témoignage de ma fille qui en a goûté pour la première fois de sa vie.

“Bon, c’est vrai que d’apparence, ce n’est pas le plat le plus appétissant que l’on m’est servi. Mais ce n’était pas repoussant au point que je n’en veuille pas goûter. Je saisis un tentacule et, le goût n’est pas mauvais ! La texture peut être assimilée à du caoutchouc et le goût est très salé ! Ce goût se rependait dans ma bouche pendant que je mastiquais sans dégoût. Personnellement, j’ai beaucoup aimé, et je n’ai pas hésité à en reprendre !”

Comme c’est sec et qu’on en mange sans sauce, c’est très pratique d’en emporter n’importe où. Récemment j’avais envie d’en manger lors de ma randonné en France. La seiche séchée sur une montagne d’altitude 1400 m en Haute Savoie, c’est une mission impossible ! J’ai été frustrée. En écrivant cela, j’en ai encore envie !!!

 

 

Méduse

 

Le deuxième aliment coréen excentrique est la méduse (해파리). Avez-vous une fois dans votre vie imaginé manger de la méduse ? Les coréens en mangent. Contrairement aux seiches séchées qui gardent du sel pendant le séchage, la méduse elle-même n’a pas de goût. Parce que l’on la trempe dans l’eau afin d’enlever du sel avant la cuisine. Après avoir vite cuit dans l’eau bouillante, on le coupe en julienne et mélange avec la sauce de moutarde. Ensuite gardez-le dans le frigo pour servir frais avec des légumes. C’est un 반찬 Banchan accompagné du riz. Mais les coréens n’en mangent pas souvent. C’est une cuisine plutôt spéciale.

aliment coréen excentrique - pieds de cochon et la salade de meduse
Naengchae Jokbalk est une des spécialités de Busan.

Nous ne mangeons pas que de la méduse. Elle est toujours accompagnée d’un plat principal. Récemment j’en ai mangé à Busan en avril 2019. Elle était servi dans Naengchae Jokbal. Naengchae signifie la salade fraîche (de méduse) et Jokbal, des pieds de cochon. A la fin de la visite aux deux marchés permanents à Busan, 국제시장 Kukje Sijang et/ou 깡통시장 Kangtong Sijang, je vous recommande de finir votre journée avec un Naengchae Jokbal et du Soju.

 

 

 

Concombre de mer cru

 

Le troisième aliment coréen excentrique est le concombre de mer (해삼). Lisez la première impression de ma fille, 13 ans, lors de sa découverte du concombre de mer dans un marché de 통영 Tongyeong, Corée du Sud.

“Argh ! Mais c’est quoi ça !? Voici ma réaction quand on m’a servi les concombres de mer, coupés en fine rondelles. Les tranches étaient blanches vers l’intérieur, oranges, puis noires vers l’extérieur. Elles reflétaient la lumière, comme si les rondelles étaient couvertes d’un vernis. J’ai regardé le morceau qui pendait au bout de mes baguettes et je l’ai inséré dans la bouche. Pouah ! La texture était vraiment spéciale, car ma langue ressentait le gluant qui entourait la rondelle mais mes dents avaient du mal à la mâcher, car c’était assez dur ! Et puis le goût amer et fort m’a convaincu de ne plus jamais me  resservir !”

Nous étions en balade nocturne dans un marché de Tongyeong, Corée du Sud. J’ai commandé un bar du Japon (농어), des oursins (성게) et des concombres de mer (해삼) pour en manger CRUS. Oui, j’adORe les produits de la mer pour les manger crus. Par exemple du thon blanc, du thon rouge, des maquereaux, du saumon, encore d’autres poissons dont je ne connais pas le nom français. Par exemple le poisson 민어 Mineo ne vit pas dans l’océan autour de l’Héxagone.

aliment coréen excentrique - oursins, concombres de mer, bar du japon
De gauche à droite, des oursins (orange), des concombres de mer (blanc entouré du trait noir) et le bar du Japon à droite
petits poissons séchés pour faire du bouillon en Corée du Sud
Bébés maquereaux séchés

Etant donné que la Corée est une péninsule, les produits de la mer y sont abondants. Les coréens ont développé plusieurs techniques pour conserver les produits de la mer : sécher, saumurer ou fermenter. Des poissons séchés sont un des ingrédients très populaires dans des foyers coréens pour faire du bouillon.

 

 

 

 

Beondegui (chrysalide)

 

C’est le dernier aliment coréen excentrique que je vous présente aujourd’hui : la chrysalide de vers à soie cuite. Vous allez dire « QUOI ?!??! » Oui, les coréens en mangent. Il est célèbre sous le nom coréen : 번데기. Beondegi pour les anglophones ou Beondegui pour les francophones.

aliment coréen excentrique - chrysamode de vers à soie
Beondegi ou Beondegui

Beondegui veut dire la chrysalide en coréen. En tant qu’aliment, c’est la chrysalide de vers à soie cuite dans un bouillon salé. Le goût est légèrement salé et délicieux. (J’entends votre « pouah ! ») Quand j’étais gamine, ça se vendait dans un cône en papier. J’en ai mangé même avant d’apprendre à écrire le Hangeul. C’est pourquoi je pouvais en manger. :))  Le Beondegui est riche en protéine et demande très peu d’espace et de coût de production. Il sera peut-être notre nourriture du futur, hein ? 😉

 

Comment avez-vous trouvé cet article? Merci de laisser votre impression ou expérience en commentaire. Il y a une bonne nouvelle pour les végétariens. Le prochain article de gourmandise sera consacré aux aliments végétaux. A bientôt ! ^o^

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

25 commentaires

  • Catherine

    C’est encore un bel article Maya! 😊 Je suis assez curieuse en général donc je pense que je pourrais tout goûter, même si la texture du concombre de mer ne m’attire pas beaucoup haha! En Guadeloupe on en a aussi mais ils sont plus petits une fois préparés. Dans mon souvenir, ma mère en avait fait en salade mais ils étaient cuits, c’était pas mauvais.

    • Yona

      Lol j’ai tout goutté… bizarrement le concombre cru avec du piment et de l’ail c’est hyper iodé, mais c’est bon😅
      Les seiches séchées au beurre de cacahuète sont les meilleures😍
      Les chrysalides… goût de vieilles noisettes, pas tiptop mais mangeable🤔
      La pieuvre et le poulpe j’en mange depuis que je suis petite… donc aucunse surprise
      Tout est bon en corée, cru ou cuit… il faut juste être ouvert d’esprit et tenter l’aventure 😊

      • Maya

        Je suis super contente que tu aies déjà tout essayé et comprennes ma joie pour la nourriture coréenne!!!
        Mais what?! La seiche séchée au beurre de CACAHUETE?!! Je n’ai pas encore essayé! Ce sera mon prochain défi à Séou!!!!!!
        As-tu mangé la pieuvre vivante en Corée? Merci infiniment pour ton super commentaire! 🙂

    • Maya

      Bonjour Catherine,
      Moi aussi, je veux goûter la cuisine de ton pays. Je pense qu’elle est relevée comme les plats coréens, c’est ça? Je me demande quel est le goût de concombre de mer cuit? Intrigue… hmmm…

    • Maya

      Beondegi est vraiment spécial de spécial parmi les nourritures coréennes. 😀 Ah… ça me donne encore l’appétit pour les produits de mer crus. miam miam…

  • Véronique

    Il me semble avoir goûté aux seiches mon fils en a ramené en rentrant de Corée. Par contre en allant lui rendre visite (il habite Séoul) j’ai testé les chrysalides que j’ai beaucoup aimé, il m’a aussi fait manger du crabe cru dans le quartier de dondaemun avec une sauce un peu relevée. Par contre il l’a fallu un an de réflexion avant de goûté à de la pieuvre crue coupée en petits morceaux ce n’est pas mauvais du tout. Il faut juste faire abstraction du fait que ça bouge encore dans l’assiette et un peu dans la bouche. C’était surprenant mais pas mauvais. Si les Coréens en mangent nous pouvons aussi en manger, nous sommes fait pareil. J’ai toujours appris à mes enfants et donc à mon fils de ne jamais dire : je n’aime pas, si on a jamais goûté. Visiter un pays c’est aussi visiter sa culture et sa gastronomie. J’essaie d’y aller une fois par an et à chaque fois quelque chose de nouveau à gouter.

    • Maya

      Tu as tout essayé?!! Vraiment bravo!!! J’applaudis debout devant toi. Châpeau bas!
      J’adooOOOOOOOre la crabe crue à la sauce de piment ou de soja. J’ai l’eau dans la bouche. Miam miam miam…
      Ton fils et toi, vous avez pleinement profité de la culture coréenne. Extra !!! Merci infiniment pour ton retour. 🙂

  • Moreau Jean-Paul

    Oui il faut essayer. Ces trois propositions, et d’autres qui nous paraissent sûrement tout aussi incertaines. La gastronomie coréenne en comporte quelques unes, et dites-vous bien que si ces plats inhabituels sont inscrits dans un patrimoine culinaire, c’est que c’est mangeable, qu’il y a un intérêt à le manger, et que ça ne rend pas idiot 🙂
    J’aime personnellement la texture de la méduse, le goût de l’assaisonnement, la saveur unique des chrysalides très minérale, terreuse. J’aime aussi le concentré marin du concombre, qui relègue, pour les amateurs d’iode, les huîtres en seconde division.
    Le poulpe fraîchement coupé est une des grandes merveilles de la gastronomie mondiale, il fallait oser, les Coréens ont osé et on doit leur tirer notre chapeau pour cette découverte.
    Et si tout cela est un peu trop pour vous, ou si vous goûtez mais n’êtes pas encore prêts à apprécier, ne délaissez pas pour autant la gastronomie coréenne, elle est bluffante, d’une richesse que je ne connais pas ailleurs avec la maîtrise de 5 modes de cuisson, en plus du séché et du cru.

    Petit conseil : la seiche c’est parfait à l’apero, avec une bière bien fraîche, quelques bouches de calamar juste sautées au beurre et des cacahuètes.
    Quelques établissements 100% pur jus proposent ça, l’ambiance y est super, c’est peu cher, et généralement suivi d’un Chimaek.

    • Maya

      Bonjour Jean-Paul,
      Wow!!!! Devant ton témoignage super complet après avoir tout essayé, je ne peux rien à ajouter. Jusqu’à Chimaek!!! Wow! Vraiment! Je te laisse le podium. hahahaha

  • Nadia

    Bonjour,
    C’est super de nous faire découvrir les aliments de ton pays. Ça me donne envie d’aller visiter la Corée 🙂
    J’attends le prochain article sur les végétaux.
    En fait, j’adore manger et découvrir la cuisine de tous horizons.
    A bientôt

    • Maya

      Bonjour Nadia,
      Merci pour ta visite à mon blog.
      Bien sûr que ça vaut le coût de visiter la Corée! Tu seras la bienvenue.
      A très très bientôt avec l’article sur des aliments végétaux! 🙂

  • Jessica

    Merci pour ces découvertes culinaires! Je ne sais pas si je serais prête à manger les beondeguis… en fait, c’est l’idée qu’on s’en fait qui bloque… Et pourtant, je mange des escargots, des huitres et des grenouilles, ce qui peut peut-être sembler fou en Corée. 😊

    • Maya

      Bonjour Jessica! Tu y crois? Mais non! Nous mangeons des huitres. D’ailleurs nous avons plusieurs recettes variées pour cuisiner des huitres: en galette, en soupe, ou en mélange avec du riz, etc. Des grenouilles, les asiatiques en mangent aussi. 😉 Les escargots, les cheveux, non. 🙂

  • Jung

    Coucou Maya !
    Superbe article ! Passionnant !
    Méduse et seiche séchée, j’ai déjà goûté et j’adore.
    Concombre de mer et chrysalides, je n’ai pas encore osé… Et je ne sais pas si j’oserai les chrysalides ^^

  • Aline

    Oh, c’est étrange tout ça 😉 Je pense que je pourrais tout goûter sauf les concombres crus… j’aurais du mal avec la texture gluante ! Tu me donnes envie d’aller visiter la Corée !

  • Arthur C.

    Bon dieu, c’est pour ça que je veux voyager !
    Je trouve toujours ça fou de découvrir les cultures du monde à travers la nourriture .
    Merci à toi pour cette initiation à la gastronomie coréenne, j’espère pouvoir y goûter un jour !
    Et je suis à fond pour manger des insectes, c’est écolo en plus 😉
    A bientôt !

  • virginie

    On mange bien des escargots et des cuisses de grenouilles …par contre je ne pensais pas qu’on puisse manger de la méduse…Merci pour cette ouverture d’esprit culinaire 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.