fbpx
K-food,  Vidéo

[VIDEO] La recette de Kimchi de concombre, Oisobagi

Suite à de nombreuse demande de mes abonnés sur les réseaux sociaux, j’ai filmé cette vidéo pendant mes vacances d’été pour partager ma recette de Kimchi de concombre, Oisobagi (오이소박이) ou O-i-so-ba-gui pour les francophones. 오이(O-i) signifie concombre.

Parmi plus de trois cents soixante Kimchis en Corée, Oisobagi est le Kimchi d’été le plus courant car c’est la saison de concombres et ça rafrachit le corps. Essayez-le chez vous et tenez-moi au courant en commentaire SUR YOUTUBE si votre premier Oisobagi est délicieux Régalez-vous! 😉

 

 

> La recette de Kimchi Oisobagui

Nous avons besoin de concombres, d’ail, de poireaux, d’oignons, de gros sel et de sucre. Le gingembre est en option. Quant à la quantité, je ne mesure pas comme Helen Nearing car chacun son goût et son dosage. C’est aussi ce que j’ai appris de ma mère. Je cuisine au pif et mesure à la vue et à la main.

Préparons trois ou quatre concombres : trois petits ou quatre longs, de préférence croquants comme les concombres Noa. D’abord nous allons les nettoyer avec le gros sel. Mettez-en dans une main et frottez-le sur les concombres mouillés. Cela va foncer la couleur verte des concombres. Rincez-les sous l’eau et coupez-les en 3 ou 4 d’une longueur d’environ 7 cm. Coupez-les en croix sur la longueur mais laissez 1 ou 2 cm au bout. Saumurez les morceaux de concombre avec du gros sel pendant une demi-heure ou une heure maximum.

Pendant la saumure, préparons la farce. Dans un mixeur, mettez trois ou cinq gousses d’ail, un gros oignon et une noisette de gingembre et mixez-les. Pendant mes vacances d’été, comme je n’avais pas de mixeur, je les ai ciselés à la main et n’ai pas ajouté du gingembre. Quant aux poireaux, coupez les finement à la longueur de 7 cm. Malaxez-les avec deux grandes cuillères pleines de poudre de piment et une grande cuillère de sucre. Ce dernier ne laisse pas le goût sucré après la fermentation mais servira à nourrir les bactéries. Normalement j’utilise de la poudre de piment de Corée mais pendant mes vacances, j’ai utilisé de la poudre de piment d’Espelette bio. Mettez-les petit à petit dans les fentes des concombres.

Entassez les concombres avec la farce dans un bocal en faïence ou en verre. Pendant mes vacances, je n’avais pas d’autre choix qu’un récipient plastique. Si vous les laissez une nuit, le liquide sort naturellement des légumes. S’ils sont complètement immergés dans le liquide, laissez-le. Si non, retournez les concombres le matin et le soir pour qu’ils soient toujours mouillés.

Trois jours plus tard en été ou cinq ou même sept jours aprés en hiver, placez-les dans le frigo pour ralentir la fermentation. Vous pouvez commencer à servir. Continuez à retourner les concombres qui sont en contact avec l’air au moins une fois par jour pour qu’ aucun concombre ne sèche. Sinon, la partie qui est exposée à l’air sera pourrie.

Vous seriez sans doute intéressé-e à l’article, “la vérité sur 9 clichés sur les coréens !“, pour savoir si les coréens mangent de Kimchi tous les jours ou pas. 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.