fbpx
K-food

3 astuces qui changent le goût du Ramyeon !

Cet été je partage huit recettes de plats coréens. Suite au Kimbap (김밥), le Ramyeon (라면), ou le Ramen en japonais, est sélectionné le 7e plat préféré coréen selon le vote de mes abonnés. Sans doute c’est parce qu’aucun drama coréen ne se passe sans Ramyeon !

Pour lire le posting précédent cliquez ici : “Recette de plats coréens – Kimbap” 

 

 

 

Histoire du Ramen

 

Le premier Ramyeon

 

Pourtant il est d’origine chinoise. Après la Seconde Guerre mondiale, Momofuku Ando, japonais et le fondateur de Nissin Foods, a inventé la technique des nouilles instantanées. Ce dernier est devenu le modèle du Ramen actuel.

En Corée du Sud le premier Ramen est apparu le 15 septembre 1963 chez Samyang à l’aide de Nissin Foods. Il a pesé 100g et coûté 10 wons. 50 ans plus tard, maintenant 120g et 1500 wons.

Le premier Ramyeon coréen
Le premier Ramyeon coréen

 

Ramyeon et Baby-boom

 

Après la fin de la guerre de Corée en 1953, le taux de natalité en Corée en Sud a explosé. Dans les années 1960, la production du riz a été insuffisante. Alors le gouvernement coréen a promu la consommation de céréales diverses, notamment les produits à base de farine de blé pour remplacer le riz. Grâce à cette campagne, 15 000 000 Ramyeons ont été vendus en 1969.

Depuis, plusieurs saveurs ont été inventées : le goût de produits de la mer, le goût d’Udon, le goût de Seulleongtang, le goût de Jajangmyeon, ultra piquant, un peu piquant ou pas piquant, etc.

 

Bon ou Mauvais ?

 

L’avantage du Ramyeon est la rapidité : on peut en manger en 5 minutes.

Par contre le Ramyeon lui-même n’est qu’un plat de dépannage pour calmer la faim ou pour faire plaisir au bout de la langue. Honnêtement ce n’est pas un plat recommandable pour avoir une bonne santé.

Parce qu’il y a trop de sodium (= le sel) et de produits chimiques. Plus de cinq produits chimiques se trouvent dans n’importe quel Ramyeon.

Cash Investigation : Produits chimiques – nos enfants en danger 

Ensuite selon le processus de production du Ramyeon, il faut faire frire les nouilles à haute température. Les producteurs de Ramyeon utilisent l’huile de Palme car elle est la moins coûteuse des huiles. Plus la demande de l’huile de Palme augmente pour faire des gâteaux ou frites, plus la déforestation s’accélère sur la planète. Le résultat ? Je vous mets une petite vidéo ci-dessous.

 

 

Comment faire un bon Ramyeon ?

 

Bref, c’est très facile de préparer un Ramyeon. D’ailleurs la recette est écrite sur l’emballage. Pourtant afin de faire un meilleur Ramyeon, il y a quelques astuces simples qui améliorent le goût. Je vais les partager avec vous.

 

Ingrédients

1 Ramyeon basic de Samyang, de Jin ou de Nongsim (ni de produits de la mer, ni de Jajangmyeon)

550 ml d’eau

Un bout de poireau vert ou blanc n’importe

Un œuf

 

Outils

Une casserole métallique et son couvercle

Une paire de baguette

 

Recette et Astuces

  1. Faites bouillir de l’eau sous le couvercle. La première astuce pour faire un BON Ramyeon est le choix de la casserole. Choisissez une casserole métallique dont l’épaisseur est fine. Cela donne un meilleur goût au Ramen.
  2. Entretemps on fait 3 choses. D’abord découpez le poireau comme sur l’image.
  3. Ensuite coupez le Ramyeon en deux avant d’ouvrir l’emballage. Mon fils adore cette étape car il aime mimer KungFu Panda. Pourtant cela n’a aucun impact sur le goût. Et perso je préfère les longues nouilles. Donc vous pouvez sauter cette étape.
  4. Enfin cassez l’œuf. Vous pouvez mélanger le jaune et le blanc ou l’utiliser entier sans casser le jaune d’œuf.  Ici je vais les mélanger.
  5. Ouvrez tous les emballages du Ramyeon : des nouilles sèches et de deux petits sachets dans l’emballage : un sachet de poudre de soupe (라면 스프) et de morceaux de légumes déshydratés (후레이크).
  6. A l’ébullition, mettez les petits sachets de soupe et de légumes déshydratés.
  7. Si l’eau bout vigoureusement, c’est le moment de plonger rapidement les nouilles déshydratées et de les secouer dans l’eau. Pour les cuire Al Dente, laissez sur le feu fort seulement 4 minutes sans couvercle.
  8. Pendant la cuisson, aérez bien les nouilles en les tenant en l’air plusieurs fois avec les baguettes. C’est une des astuces qui améliorent le goût.
  9. Ajoutez le poireau découpé, éteignez le feu et couvrez 30 secondes.
  10. Si vous êtes maladroit avec les baguettes pour faire cette acrobatie, suivez la méthode suivante.
  11. Quand les nouilles ne sont pas tout à fait cuites, séparez-les dans un bol.
  12. Dans le bouillon qui reste, versez l’œuf cassé et les morceaux découpés du poireau. Remuez-les bien sur le feu fort pendant 30 secondes.
  13. Versez le bouillon chaud sur les nouilles dans le bol.
  14. Tournez le couvercle pour poser dessus et refroidir du Ramyeon petit à petit. (Voir la vidéo ci-dessous) Bon appétit avec du Kimchi ! Le prochain posting sera la recette de Kimchi de choux chinois !!!

 

Merci de laisser votre commentaire sous l’article si vous avez bien réussi.

 

2 commentaires

  • BÉNÉDICTE gobelets Suzuki

    Merci beaucoup Maya, j’ai vécu en Corée pendant un an et travaillé à l’ambassade de Corée aussi pendant un an pour remplacer un congé parental (quand j’étais plus jeune). J’adore la Corée j’y suis retournée plusieurs fois. Mon mari est japonais donc je connaissais le fait de mettre de l’oeuf dans les ramens mais pas de sortir les ramens de l’eau bouillante.
    J’aime beaucoup ton site. Etant présidente d’une association je n’ai pas encore beaucoup le temps pour réapprendre le coréen mais je pense que si j’en ai j’aimerai apprendre avec toi. Tu sembles une personne très authentique et très pédagogue.
    Belle journée à toi et beaucoup de succès!
    Bénédicte

    • Maya

      Merci beaucoup, Bénédicte, pour ton message gentil. ça me fait un grand plaisir. J’aimerais apprendre des plats japonais! 🙂 Je t’encourage pour les activités de ton association. Gardons le contact sur nos réseaux sociaux. A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *