fbpx
K-food,  La Corée

Seollal, que font les coréens ?

Seollal ou Seol est le Jour de l’an lunaire en coréen. Avec le Chuseok, Seol est une des deux grandes fêtes nationales voire traditionnelles de la Corée, soit du Nord, soit du Sud. Le Chuseok est le jour de la pleine lune d’août en calendrier lunaire. Devant moi, ne dites jamais le Nouvel An chi…. 😤 Chut !!!!!

 

Seollal ou Seol

 

Seollal (설날) signifie le jour de Seol (설). Par exemple, le 9 octobre est le jour du Hangeul pour commémorer la date de création du Hangeul par Séjong le Grand en 1443. Les coréens l’appellent Hangeullal (한글날).

Seol est un nom de fête comme Pâques ou Noël. Pour demander la date de Seol, on peut donc demander « quelle est la date de Seol cette année ? ».

 

Que font les coréens pour Seol ?

 

Trois jours de congé

Ils ne travaillent pas avant et après le Seollal. Trop cool ?! Mais trois jours fériés, ce n’est pas beaucoup par rapport à une ou deux semaines de vacances de Noël en France.

Contrairement en France, les coréens fêtent Noël entre amis ou entre couple et Seol en famille. C’est pourquoi, comme pour le Chuseok, un grand nombre de coréens se déplacent pour retrouver leur famille pendant seulement ces trois jours ! Je vous laisse imaginer l’embouteillage national.

 

Le réveilon n’existe pas

Ensuite, le réveillon n’existe pas au Pays du MATIN Calme. Au lieu de passer la nuit blanche, les coréens se couchent de bonne heure et se lèvent tôt pour aller voir le soleil levant sur la montagne ou sur l’horizon de la mer. Ils fêtent LE JOUR, pas la nuit, et accueillient avec joie le premier SOLEIL de l’année qui nous envoie un nouvel espoir.

Par ailleurs il y a une tradition du réveillon chez moi : ranger et nettoyer la maison et débarasser des objets que l’on n’utilisait plus depuis longtemps. C’est l’attitude des coréens pour accueillir une nouvelle année. En quatre Hanja (Chengyu), ils l’appellent Song-gu-young-sin (送舊迎新) : laisser partir l’ancien et accueillir le nouveau, c’est à dire « au revoir à l’année passée et bonjour à la nouvelle année ».

 

Le rituel de Seol

Le Jour de l’An, tout le monde s’habille proprement : un habit lavé ou le Hanbok (voir l’image ci-dessous). Tous les coréens ont leur Hanbok. Ensuite ils se rendent visite chez leur parents, grands-parents ou belle-famille dès le matin sans prendre le petit déjeuner.

Avant tout, les hommes sont mobilisés pour donner un grand salut à genoux aux ancestres. Ils nourrissent leur esprit et les remercient avant de déjeuner. On l’appelle Charye (차례). S’ils sont nombreux, les plus âgés d’abord, ensuite les plus jeunes. (Voir l’image ci-dessous)

grand salut aux ancestres
Charye (Source : News 1) Dans l’image, les gens portent le Hanbok.

Ensuite les jeunes font un grand salut à genoux aux seniors en leur souhaitant une longue vie, une bonne santé ou des vœux de bonheur. On l’appelle Sebae (세배; Voir l’image ci-dessous) Par contre les anciens expriment des vœux aux plus jeunes en leur souhaitant un emploi s’ils sont chômeurs, une réussite professionnelle s’ils ont un travail, la rencontre de fiancés s’ils sont célibataires, un mariage s’ils ont un-e fiancé-e, ou un bébé s’ils sont mariés. Honnêtement c’est UN PEU stressant…

grand salu seol
Sebae (Source : Aju News) Dans l’image, les gens portent le Hanbok.

Après avoir reçu le grand salut, les plus âgés donnent de l’argent aux jeunes comme les étrennes en France. Habituellement cette coutume continue jusqu’avant l’âge actif. Dès que les jeunes commencent à gagner leur vie, on n’en donne plus.

 

L’argent

 

Par ailleurs vous serez sans doute étonnées par la coutume de donner de l’argent. En Corée du Sud, c’est courant. Les coréens en donnent dans une enveloppe blanche lors des événements importants dans la vie, par exemple le mariage ou les obsèques.

Le but est de partager les frais des cérémonies qui coûtent très chers. D’ailleurs ils en donnent aussi aux jeunes qui retournent en Corée pendant leurs études.

Par exemple mes tatas et tontons (j’en ai 6 seulement du côté maternel) m’ont donné de l’argent au Jour de l’an et chaque fois que je suis retournée en Corée. Le jour de mon mariage, mes amis, toute ma famille maternelle voire paternelle et les amis de mes parents ont donné de l’argent à mes parents qui ont organisé toute la cérémonie. Ensuite quand j’y suis retournée avec ma fille, mes tatas et tontons ont donné de l’argent à « ma fille ». Comprenez-vous ?

 

Période sacrée

 

Les quinze jours à partir de Seol en attendant la pleine lune sont une période sacrée. C’est-à-dire qu’on partage beaucoup de vœux et ne dit ni de gros mot, ni parle de mauvais sort. Sinon, ils croient que cela porte malheur pendant toute l’année.

Les jeux traditionnels pendant cette période sont nombreux : Yut (윷놀이), Jegichagi (제기차기), la luge (썰매타기), la toupie (팽이치기), le cerf-volant (연날리기), le pitch-pot (투호), Biseokchigi (비석치기) et Neolttwigi (널뛰기). Quand j’étais petite, je faisais tous ces jeux à Séoul.

Maintenant c’est rare de les voir dans les grandes villes. Pourtant le Yut est le jeu de société le plus populaire même à Séoul parce qu’on peut y jouer à l’extérieur et à l’intérieur. Mes enfants aussi adorent y jouer.

 

Le jeu de Yut (Source : Hankook Ilgo)

Que mangent les coréens pour Seol ?

 

Ils mangent bien et beaucoup le jour de Seol, particulièrement Tteokguk (떡국). C’est la soupe de gâteaux de riz à base de bouillon de bœuf. Manger cette soupe blanche et opaque est traditionnel et cela signifie : avoir un an de plus.

Quant aux gâteaux de riz, contrairement à la pâtisserie française, certains sont légèrement sucrés et certains, pas du tout comme celui pour le Tteokguk. Ce serait donc mieux de les appeler Tteok (떡) en coréen au lieu du « gâteau ». Tteokguk signifie la soupe de Tteok. Si vous pensez que les plats coréens sont forts et épicés, il faut absolument goûter le Tteokguk car c’est un des plats coréens qui ne sont ni piquants ni salés.

 

Faisons le Tteokguk ! C’est très facile.

 

Ingrédients :

  • 400 g de gâteau de riz pour Tteokuk (blanc et tranché)
  • 100 g de bœuf
  • 1 œuf
  • 15 cm de poireau
  • 1 litre d’eau
  • 1 càs d’huile végétale pour faire revenir
  • 1 càs d’ail haché
  • 2 càs de sauce de soja
  • 1 càs de sel
  • 1 pincée de poivre

 

Recette :

  1. Couper le bœuf en dés et le poireau en rondelle. Casser un œuf et mélanger le blanc et le jaune dans un bol.
  2. Tremper les morceaux tranchés de Tteok dans une bassine d’eau.
  3. Dans une casserole, faire cuire le bœuf coupé en dés et revenir à la poêle.
  4. Quand la surface de viande devient blanche, verser l’eau.
  5. A partir de l’ébullition, laisser bouillir à feu doux sous un couvercle pendant 30 minutes.
  6. Essorer le Tteok et le mettre dans le bouillon.
  7. Quand le Tteok devient doux, ajouter l’ail haché, la sauce de soja et le sel.
  8. Verser le mélange d’œuf en remuant.
  9. Ajouter le poireau découpé et éteindre le feu.
  10. Servir dans un bol avec une pincée de poivre dessus.

 

Tteokguk végétarien

 

Comme j’essaie de manger le moins possible de viande, je fais du bouillon avec des petits poissons secs (Myeolchi, 멸치) ou du Colin sec (Boogeo, 북어). Si vous êtes végétariens-nes, vous pouvez remplacer par du bouillon de légume avec du radis, de l’oignon, de Shitaké et de la racine de poireau. Après avoir obtenu le bouillon, enlevez les légumes et le champignon et ajoutez des noix de cajou moulinées. Cela donne un bon goût et une couleur blanche et opaque au bouillon.

Bon appétit !

 

Voulez-vous que je vous présente en détail des jeux traditionnels coréens ? Si oui, laissez un commentaire. S’il y a plus de 5 commentaires qui le réclament, je le ferai. 🙂

 

Lire des articles similaires : 

Chuseok, la plus grande fête en Corée du Sud 

Hangeul, l’histoire de sa création que tu ne connais certainement pas

8 appellations différentes pour appeler en coréen TATA !

Pourquoi les coréens ont-ils toujours deux âges différents ? 

Squid Game, que signifient les jeux ?

11 commentaires

  • Olivia

    Merci Maya pour ce partage, si detaillé et qui permet de renforcer encore plus la passion de la découverte !
    On attend les jeux traditionnels avec impatience 😉

  • Di Lella

    안녕하세요! 새해 복 많이 받으세요 !!
    Très intéressant merci beaucoup pour le partage.
    감사합니다 🤗

  • Francoise

    je vais faire ta recette merci et je te souhaite une tres bonne annee avec du bonheur et de belles choses pour toi et toute ta famille😇💖💖💖🙏🏻🙏🏻🎶🎶🎶🎶🇰🇷🇰🇷🇰🇷🇰🇷💝🥰

  • Sophie

    Merci Maya !
    Je vais essayer la version végétaie de cette recette traditionnelle avec beaucoup de plaisir.
    Je suis partante pour les jeux traditionnels moi aussi !
    Joyeux Seollal à toi et ta famille !

  • elisabeth

    Merci Maya de nous faire partager les coutumes de ton pays.
    C’est avec plaisir et grand intérêt que je lis ton blog.
    J’ai une petite question sur le rituel de seol que tu décrit:
    Ce ne sont que les hommes qui font le grand salut ?
    Et les femmes alors, que font-elles pendant ce temps ?

    Je te souhaite une heureuse année et un beau lever de soleil demain matin.

  • Magéna Rondeau

    J’aime cette tradition meme si on ne fete pas de réveillon de se lever très tot pour accueillir les premier rayon de soleil le premier jour de l’année c’est très spirituel je trouve ;et se débarasser des choses qui ne sert pas pour commencer la nouvelle année super .BONNE FETE A TOI ET TA FAMILLE

  • Françoise

    J’aime bien apprendre les us et coutumes coréens. Je serai ravie de tout savoir sur les jeux traditionnels coréens. A ce propos, dans les Kdramas, on voit souvent des personnes jouer à un jeu de cartes assez petites dont je n’arrive pas à déterminer les figures sur ces cartes. Fait-il parti d’un jeu traditionnel ?
    A bientôt pour un nouveau voyage dans l’univers coreéen !
    Françoise

    • Maya

      Bonjour Françoise,
      Ah! Je vois. Le jeu de cartes s’appelle Hwatou en coréen. Il n’est pas le jeu traditionnel coréen mais vient du Japon à la fin du XIXe siècle : Hanafuda.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.