Comment apprendre le coréen
Le coréen,  Pour les débutants

Comment apprendre le coréen tout seul?

Comment apprendre le coréen ?

 

Si vous lisez cet article, vous êtes certainement tombé-e amoureux-se

  • de la langue et/ou la culture coréenne ou
  • d’une ou de vedettes coréennes, soit acteur-trice, soit chanteur-teuse.

Jour et nuit, sentiez-vous comme le héro du “Vieil Homme et la Mer“? Cherchez-vous partout dans l’océan d’Internet la réponse à la question : comment apprendre le coréen ?

Maya est le phare qui éclaire la nuit dans l'océan
“Maya, tu es notre phare”

Un Internaute Rachel Elijah a laissé un beau commentaire poétique inoubliable sous ma vidéo sur YouTube “100 mots coréens les plus courants” 😍:

“Tu es notre phare dans la nuit sur le vaste océan de la langue coréenne.” 

 

J’écris cet article pour aider les francophones qui veulent apprendre le coréen en autodidacte, dans un établissement, avec un professeur particulier ou même avec moi. Cela fonctionne pour tous les cas parce que quelque soit votre situation, c’est VOUS qui travaillez. Ce n’est ni votre professeur, ni votre papa ou maman, ni votre frère ou sœur qui travaille à VOTRE place.

Selon le proverbe anglais, “You can lead a horse to water but you can’t make him drink”. (Vous pouvez amener un cheval à l’eau mais vous ne pouvez pas le faire boire.) Cela veut que vous pouvez donner une opportunité à quelqu’un mais ne pouvez pas lui forcer pour la prendre.

Moi aussi, je vous donne des astuces d’après mes expériences : l’enseignement du coréen et la maîtrise de deux langues étrangères au niveau avancé. L’anglais et le français sont très loin de ma langue maternelle. Pourtant si vous ne appliquez pas mes astuces dans votre apprentissage, ça ne sert à rien. N’attendez pas de miracle. Travaillez !

J’essaie de répondre à votre question “comment apprendre le coréen” en 10 sujets.

  1. Le Guide Coréen
  2. Hangeul, alphabet coréen
  3. Prononciation
  4. Grammaire
  5. Vocabulaire
  6. Lecture
  7. Régularité
  8. Ecoute
  9. Correspondant
  10. Applications

 

1/ Le Guide Coréen 

Avant tout, je vous invite à télécharger le « Guide Coréen » que j’ai soigneusement écrit pour vous qui êtes perdus dans “la nuit et dans le vaste océan de la langue coréenne”. C’est totalement gratuit. Je vous l’offre pour remercier votre visite à mon blog. Fêtons notre rencontre. 🤩 Il est là 👉 ou là 👆 (pour le mobile).

Ce guide sera très utile pour;

  • votre initiation au coréen, soit comme grand débutant, soit comme petit ou faux débutant,
  • la compréhension des structures de phrase coréenne et
  • votre voyage, un jour, en Corée du Sud.

J’ai reçu de nombreux remerciements pour cet ouvrage. Maintenant c’est à vous de le découvrir !

 

 

2/ Hangeul, alphabet coréen

 

Connaissez-vous la chanson de Do Re Mi dans la comédie musicale « The Sound of Music (La Mélodie du Bonheur) »? Réécoutons bien Marie.

Let’s start at the very beginning. Very good place to start !
When you read, you begin with A, B, C. When you sing, you begin with Do, Re, Mi.
Traduit en français : Commençons tout au début. C’est un très bon point de départ! Quand vous lisez, vous commencez par A, B, C. Quand vous chantez, vous commencez par Do Re Mi.

C’est exactement pareil pour le coréen. Quand vous parlez le coréen, vous commencez par apprendre le Hangeul. C’est le premier du premier pas à faire.

 

Qu’est-ce le Hangeul ?

Le Hangeul est l’aphabet coréen inventée en 1443 par un roi pour son peuple. C’est une écriture originale, révolutionnaire, logique, démocratique et qui a plein d’amour. D’ailleurs parmi une cent vingtaine de langues vivantes actuelles le coréen est la seule langue au monde qui a son créateur, sa date de création, sa motivation et son manuel. Grâce à ces valeurs, ce dernier est inscrit au Registre du Mémoire du monde à l’UNESCO en 1997. Ça vaut le coût de l’apprendre, n’est-ce pas ? 😉

Si ça ne vous dit rien, allez voir l’article super intéressant: Hangeul, l’histoire de sa création que tu ne connais certainement pas. Soyez fier-e d’apprendre une écriture magnifique, exceptionnelle et sans équivalent ! Cela vaut le coût de découvrir l’histoire de sa naissance fabuleuse ! En plus comme je suis née le jour du Hangeul, je suis très heureuse. 😊

apprendre l'histoire de la création du Hangeul

Hangeul, l’histoire de sa création en vidéo sur YouTube

Sur l’image pourquoi je porte un billet coréen? Pour promouvoir l’éparge de l’argent à la banque pour votre retraite ??? Mais non ! Retrouvez la réponse dans la vidéo. Cliquez sur la vignette pour découvrir l’histoire de la création du Hangeul. 😉

 

Comment apprendre le Hangeul facilement ? 

Pour vous aider à apprendre le Hangeul facilement, efficacement sans jamais l’oublier et à le prononcer correctement,  j’ai écrit un ebook. J’ai également créé trois vidéos qui vous accompagnent jusqu’à la fin de l’ebook. Cliquez ici pour avoir plus d’infos : Petit Cahier d’écriture coréenne.

Si vous n’avez aucun problème pour lire le Hangeul mais avez envie d’améliorer votre écriture ou de comprendre mieux l’écriture manuscrite en coréen, je vous recommande plutôt le Mini Cahier d’écriture coréenne.

Voici la vidéo sur YouTube qui accompagne les deux Cahiers.

apprendre le coréen
Apprendre le Hangeul en écrivant à la main

 

 

3/ Prononciation

 

Romanisation

 

Lisez-vous par hasard le coréen avec l’alphabet latin ?

Si oui, supprimez tous les supports écrits en romanisation autour de vous.

Jetez-les dans la poubelle et videz-la ! Je vous le dis catégoriquement. Pourquoi ?

Parce que la prononciation du coréen écrite en alphabet latin est proche mais fausse. Je vous l’explique en détail dans cet article: l’erreur fatale pour apprendre le coréen – la romanisation.

 

Alors je vous recommande fortement de maîtriser le Hangeul avec un-e coréen-ne natif-ve qui peut vous expliquer le mécanisme de prononciation dès le début. C’est ultra méga important SI vous avez envie de prononcer correctement.

Ici je ne parle pas de l’accent. C’est un côté d’identité personnelle. Mais je parle de fausses prononciations qui vous empêchent de vous exprimer correctement. Je vous raconte mon histoire.

 

Le coréen à la française

 

Imaginons que vous appreniez le Hangeul en autodidacte avec un livre qui note la prononciation en alphabet latin. Un jour vous rencontrez par hasard un-e coréen-ne. Vous êtes tout-e content-e de pratiquer enfin votre coréen. Oh yeah! Votre salutation en coréen marche. Alright!

Ensuite hélas ! Votre interlocuteur ne comprend plus votre coréen. Il vous demande sans arrêt « What? Pardon? ». Vous serez embarassé-e.

J’ai entendu plusieurs témoignages. D’ailleurs je ne comprends pas non plus quand les français me parlent des lieux en Corée du Sud ou des prénoms coréens à la française ou à l’anglaise.

Heureusement ce n’est pas le cas de tout le monde. Mais si vous êtes dans CE cas, ce sera quasiment impossible de corriger votre prononciation plus tard car un mauvais mécanisme de prononciation s’est fixé dans vos organes de prononciation.

 

Le coréen standard vs le dialecte coréen

 

Donc il est TRÈS recommandé d’apprendre l’alphabet coréen avec la bonne prononciation des natifs qui ne parlent pas de dialecte. Sinon, tant pis. Vous parlerez le coréen en dialecte. Ce serait mignon comme Billy Joel, américain qui vit en Corée 50 ans. Il parle comme un coréen. Selon lui, il comprend l’anglais, sa langue maternelle, mais ne peut plus le parler. 😄😂 🤣 + PS : En fait il est d’origine coréenne et américaine.

 

Surtout au début du début, comme les paroles de la chanson Do Re Mi, travaillez avec un-e natif-ve en cassette, en CD ou en réel, n’importe ! Sinon, vous ne sortirez pas du cadre phonétique français qui est très loin de celui coréen. C’est comme paramétrer le logiciel de démarrage sur votre ordinateur dès le départ. C’est vraiment la base de la base.

Même si vous n’avez pas d’argent pour suivre le cours, investissez le minimum pour installer une bonne base solide. Plus tard vous pouvez apprendre le vocabulaire et la grammaire tout seul mais pas la prononciation.

 

Le français à la coréenne ?

 

Quant à la prononciation, je vous raconte mon ancienne histoire.

J’ai appris le français dans un lycée de filles à Séoul, précisément dans Myeongdong, comme deuxième langue étrangère après l’anglais. La vie nostaligue de ma jeunesse au lycée est décrite dans l’article “la vie d’une étudiante au lycée en Corée du Sud“.

écouter une cassette pour apprendre le coréen
Ceci est une cassette. ^^

Au premier cours la prof nous a fait écouter le premier chapitre de français en cassette enregistrée avec des voix de français. Euh… Si j’ajoute une petite explication pour la nouvelle génération qui est née après 2000, une cassette est un outil d’enregistrement sonore avant l’invention du CD ou bien avant du MP3.

Bref, quand jai entendu le français la première fois dans la vie, il m’a paru -ne vous choquez pas- comme le chinois à cause des prononciations nasales : kong shong shong ton shong shong~.

Mes camarades et moi avons éclaté de rire: « ah, c’est drôle !!! ». Désolée pour vous les français mais c’était ma première impression honnête sur le français. En plus selon le dicton coréen, les lycéennes éclatent de rire même pour la crotte du cheval qui roule par terre. ^^

Pourtant quand j’ai su lire le français, j’ai découvert le charme de la sonorité française: la langue du pays d’amour et du parfum~! Mais vous savez? Pour la mimer j’avais mal à la bouche !!! Parce que j’ai dû muscler les parties qui n’avaient jamais servi pour parler le coréen.

Savez-vous quel était le premier mot qui m’était difficile à prononcer ? C’était « professeur ». Parce que je n’ai trouvé nulle part le son coréen équivalent à « -sseur ». Ah, purée ! C’était dur, dur et dur pour prononcer le français ! C’était encore très différent de l’anglais que je parlais bien.

Ce n’était pas fini. La prononciation [r] en français, oh là là là là là là !!! Au secours !

comment apprendre le coréen sans accent
Oh la la !!!

La prof de français, qui était coréenne et qui a souvent dit “euh….” en français, nous a expliqué le mécanisme de prononciation de [r] en français qui était totalement différent de [r] en anglais. “Faites trembler la luette par le vent qui traverse le fond de la gorge !” Wooooooooooooow! C’était une vraie torture pour ma luette ! Elle n’avait jamais, jamais servi dans ma vie pour parler! Imaginez ?!!

Comprenez-vous ? Apprendre une langue étrangère, surtout si elle est loin de la vôtre, c’est comme casser son œuf pour en sortir.

 

Le coréen à la coréenne

 

Pour parler le français, il faut apprendre sa prononciation A LA FRANÇAISE. L’écrit en alphabet latin ne suffit pas pour mimer le son correctement. Par exemple quand les français prononcent le mot anglais « star », le son est différent à cause de la manière différente d’émission du son « R ».

C’est pareil pour le coréen. Il est impossible de noter la prononciation en coréen en Petit Cahier d'écriture coréenne pour apprendre le coréen alphabet latin. Il faut apprendre sa prononciation A LA CORÉENNE avec les natifs, écouter et mimer le son le plus proche possible sans poser la question « pourquoi vous prononcez comme ça ? ㄱ est G ou K ?».

La réponse est : « ㄱ n’est NI G NI K. C’est comme ça. Nous prononçons comme ça ! Pourquoi vous prononcez bizarrement notre ㄱ ? Pourquoi vous prononcez R en tremblant la luette? » Comprenez?

Si vous vous demandez « alors comment apprendre le Hangeul ?», je vous présente Petit Cahier d’écriture coréenne. Avec cet ebook, vous pouvez le maîtriser facilement et efficacement sans jamais l’oublier en corrigeant la prononciation grâce à trois vidéos et aux exercices à la fin de chaque chapitre. Je l’ai créée pour VOUS AIDER et suis très fière de sa qualité. Au moins visitez et lisez les évaluations. C’est à vous de choisir. Cliquez ici ou sur l’image.

Après le réglement, je reçois de temps en temps la demande de livraison même depuis Québec. Mais ne me la demandez pas. C’est un ebook! 😂

 

4/ Grammaire

 

Savoir lire et comprendre, c’est autre chose

 

Une fois que vous maîtrisiez le Hangeul, vous pourrez lire tout ce qui est écrit en Hangeul. Bravo ! Le problème suivant est : « Maya, je sais lire le Hangeul mais ne comprends pas ce que je dis. » C’est tout à fait normal, mon amie !!! Croyez-vous que je puisse comprendre Le Monde après avoir appris à lire le français???

Prenons un exemple. Avez-vous lu par hasard « Mon bel oranger » de José Mauro de Vasconcelos ?

Zézé, un enfant de 5 ans et précoce, a déjà appris à lire. Un jour il chante une chanson très à la mode pour son papa qui est épuisé et ivre : « je voudrais une femme toute nue, je voudrais une femme toute nue ». Son père se met en colère et commence à le frapper avec sa ceinture. Il lui demande de la chanter encore. Sans comprendre les paroles, Zézé répéte : « je voudrais une femme toute nue ». Son père le frappe encore plus fort et crie pour qu’il chante encore. Sans comprendre pourquoi son père se met en colère et le frappe, Zézé suit son ordre et chante encore sous une pluie de claques de ceinture …

C’est le résumé d’une partie dans le roman brésilien qui a fait pleurer de nombreux lecteurs coréens.

Vous voyez clairement ? Savoir lire et comprendre, c’est autre chose.

 

Que faire pour comprendre le sens ?

Que faire alors ? Je reçois beaucoup cette question. Avant de me la poser, d’après vous, que faut-il faire pour comprendre les sens des mots et enrichir le vocabulaire ? Réfléchissez 1 minute et essayez de répondre vous-même.

(Une minute passe….)

Alors ? Selon vous ?

Quelle est votre réponse? Aucune idée ?

Je vous ai déjà donné la réponse au-dessus.

Rome
Rom ne s’est pas fait en un jour.

Ma réponse : achetez un manuel de coréen et travaillez. 

Apprenez la grammaire est B.A.Ba. C’est universel pour apprendre n’importe quelle langue. Ne piochez pas ici et là-bas, à droite et à gauche. Ne soyez surtout pas perdu dans les vagues d’informations abondantes qui ne sont pas toujours fiables sur le Net. Prenez un livre et travaillez  pas à pas, PAGE à PAGE avec PATIENCE.

Rome ne s’est fait pas en un jour.

Voici le proverbe coréen qui correspond:

“Es-tu rassasié par une seule cuillère du riz ?” (첫 술에 배부르랴?)

 

Manuels de coréen

 

De nos jours il y a deux manuels de coréen en français. Les deux sont bons. Ils sont absolument meilleurs que les supports en français que vous trouvez gratuitement sur Internet. Je sais sur quel site vous apprenez la grammaire.

A ma connaissance, parmi les infos qui diffusent gratuitement des cours de coréen sur Internet, la seule source en laquelle je fais confiance est TTMIK. Un seul bémol est qu’il est en anglais. Ne vous inquiétez pas. J’arrive pour les francophones !!!!! 😃

Quant aux manuels de coréen, faites la recherche sur Amazon ou Fnac avec le mot « manuel coréen ». Voici le résultat de la recherche :

   Certains me demandent plus précisément comme une détective : « Maya, avec quel livre tu enseignes le coréen ? » J’ai utilisé un des deux manuels. Mais depuis la rentrée 2019, j’utilise les supports et les exercices que j’ai créés. En plus, j’utilise des chansons coréennes.

En fait il y a un an j’ai été contactée par une maison d’édition française connue, que vous connaissez peut-être, pour publier un manuel. Mais j’ai récemment décidé de renoncer. Parce que j’ai besoin de garder entièrement les droits d’auteur sur les références que j’utilise et que je vais produire, ainsi que sur les contenus de ma chaîne YouTube.

 

5/ Vocabulaire

 

Les mots dans un manuel

 

Quelque soit le manuel que vous choisissiez, mémorisez TOUT le vocabulaire de votre manuel. Il est primordial. En plus CA SUFFIT largement.

Ne dépensez surtout pas de l’argent pour acheter des livres de vocabulaire supplémentaires. C’est inutile, surtout pour les débutants. Surtout pas les livres de vocabulaire qui sont écrit en ROMANISATION. Jetez-les car ils n’ont pas de valeur. Je vous avertis encore une fois que la romanisation est un véritable piège fatal. Quittez-la le plus vite possible comme si vous tombiez sur une vipère dans une forêt.

soif du vocabulaire pour apprendre le coréenSi vous avez soif d’enrichir votre vocabulaire, faites-vous un ami avec un dictionnaire et cherchez les mots que vous ne comprenez pas ou dont vous avez besoin pour vous exprimer en coréen. Donc préparez un calepin de la taille d’une main. C’est pratique pour le transporter partout. Ce calepin deviendra VOTRE carnet de vocabulaire, pas celui des autres. Puisque vos intérêts ne correspondent pas à ceux des autres.

Le livre de vocabulaire ? Ce n’est pas nécessaire. Jusqu’à présent plusieurs français m’ont montré leur super livres de vocabulaire mais je n’ai vu personne qui les ait réellement terminés. C’est une satisfaction psychologique. Concentrez-vous sur votre manuel.

En fait la mémoire humaine est liée à l’émotion et au besoin. Si vous n’avez pas besoin d’un mot ou si vous ne l’utilisez pas, votre cerveau l’oublie. Parce que c’est économique pour stocker les données dans le cerveau. C’est logique, non ?  Si un nouveau mot ne vous est pas nécessaire, le cerveau ne ressent pas la nécessité de le mémoriser. Donc satisfaites votre besoin en consultant le dictionnaire. Vous oublierez beaucoup moins.

Dictionnaire, notre ami fidèle

 

Pour cela, faites d’un dictionnaire un ami proche. Voici trois avantages à consulter le dictionnaire en lisant des livres :

  1. consulter la prononciation en code phonétique
  2. apprendre plusieurs sens d’un mot et ses utilisations avec des exemples de phrases
  3. enrichir le vocabulaire grâce aux mots ajoutés en bas du mot que vous cherchez

 

Ici je vous laisse le site Internet du dictionnaire: Dictionnaire en ligne Coréen-Français/ Français-Coréen.

 

 

6/ Lecture

 

Pour vous entrainer et pour enrichier le vocabulaire, que lire ?

 

Pour les débutants : Les livres pour enfants ?

Si vous êtes adoptés et avez besoin de retracer vos souvenirs d’enfance, je le recommande vivement. Si non, je le déconseille parce que le vocabulaire et la structure des phrases de ces livres sont destinés à des enfants de 1 à 6 ans.

En plus à cause des dessins, le prix est très élevé par rapport à la quantité de texte dont vous avez réellement besoin.

Lisez d’avantage les textes de votre manuel de coréen. Oui, au lieu de chercher de nouveaux textes, maîtrisez-les complètement jusqu’à ce que vous les lisiez de façon fluide. D’ailleurs apprenez-les par cœur.

 

Pour les intermédiaires : Quel domaine aimez-vous ?

L’art contemporain, la broderie, le sport, le soin naturel, la littérature, l’acupuncture, les animaux, les jeux vidéo, etc. ? Apprenez le jargon de votre secteur d’intérêt. Quand vous rencontrez un coréen ou une coréenne qui partage le même intérêt que vous, vous pouvez devenir son vrai-e ami-e tout de suite.

Pour cela aimez lire: des contes, l’histoire, des romans, des essais, et puis petit à petit des journaux. La lecture vous aidera non seulement à enrichir le vocabulaire mais aussi à s’habituer aux phrases longues.

 

Où trouver les livres en coréen ?

Vous pouvez en acheter ou commander en ligne à la librairie Phénix. C’est la seule librairie parisienne qui vend uniquement des livres asiatiques. Vous pouvez trouver au premier étage des livres en coréen, des livres en français sur la Corée ou sur l’apprentissage de coréen.

Comme elle est rachetée par la Chine en 2015, les rayons au RDC sont consacrés pour des livres sur la Chine ou en chinois.

 

Les paroles de K-pop

 

Quant aux paroles des chansons coréennes, essayez de les traduire pour votre plaisir. Par contre je ne recommande pas trop de travailler avec les chansons de la K-pop de nos jours. Parce que comme elles sont fragmentées et mélangées avec des mots anglais, elles ne sont pas très pratiques à utiliser. Il faut savoir choisir de bons morceaux.

Par ailleurs je recommande d’apprendre les paroles des chansons coréennes des années 1970 aux 1990. Elles sont mieux structurées.

 

 

7/ Régularité

 

Connaissez-vous le coréen depuis que vous êtes tout petit ?

Si votre réponse est non, travaillez le coréen TOUS LES JOURS.  Travailler 10 minutes chaque jour est plus efficace que travailler un jour, une heure par semaine.

 

Stimulez les quatre sens : la lecture, l’écrit, l’écoute et l’oral.

Quant à l’écoute, il faut travailler impérativement avec une source audio surtout les premiers six mois jusqu’à ce que vous arriviez à prononcer correctement. Surtout REPETEZ comme un péroquet.

 

 

8/ Ecoute

 

Drama coréens

 

Regardez les films coréens, les dramas coréens ou des émissions coréennes sur Internet. Cela améliore beaucoup votre écoute. Mais n’en faites pas trop. 😉 Il faut bien balancer entre la grammaire et des audiovisuels.

Vous pouvez trouver des films ou des dramas coréens sur YouTube, Viki ou Netflix avec le sous-titre français, anglais ou même coréen. 😉

 

Films coréens

 

Je recommande plutôt les films que les dramas pour trois raisons.

Tout d’abord pour éviter l’addiction. Un film finit au bout de deux heures. Par contre une série d’émission nous fait passer la nuit blanche devant l’écran !

Ensuite, en raison de l’achèvement des œuvres. Mais regarder des séries pour votre plaisir et pour votre santé mentale est important.

Enfin, pour la répétition. C’est-à-dire que vous pouvez vous servir de votre film favori comme référence de shadowing. Le Shadowing, c’est mimer exactement ce que les natifs disent. Par exemple répétez la prononciation et l’intonation des acteurs en regardant un film répétitivement jusqu’à ce que vous puissiez répéter exactement comme les acteurs. Cela garantie un élan incroyable de votre capacité d’écouter et de parler le coréen.

 

Vous pouvez regarder le film entier Dernier train pour Busan en VF sur YouTube.

 

Shadowing

Une anecdote. Un de mes élèves n’avait pas de lecteur de CD ni de DVD. Ce qui lui a manqué, c’était l’écoute. Pendant l’été dernier je l’ai aidé à faire du shadowing en regardant ensemble son film favori,  sur son ordinateur. J’ai tapé les paroles du film en coréen. Deux mois plus tard son écoute en coréen s’était remarquablement améliorée.

Si vous voulez utiliser un film pour votre apprentissage du coréen, regardez-le entièrement avec le sous-titre français. Après avoir compris l’histoire, éteignez le sous-titre en français ou en anglais. Regardez-le sans sous-titre ou avec le sous-titre en coréen s’il y en a par hasard. Cela s’appelle l’écoute active. Essayez d’imaginer et de comprendre ce que vous entendez.

 

 

9/ Correspondant

 

Ne cherchez pas un correspondant au niveau débutant. Soyez patient, concentrez-vous pour travailler la grammaire et enrichir votre vocabulaire pendant au moins un an ou mieux deux ans. Sinon, vous allez plus pratiquer plus l’anglais que le coréen. Quand vous arrivez au niveau intermédiaire, commencez à vous faire des amis coréens en réel ou sur des applications comme HelloTalk.

 

 

10/ Applications

 

Je n’apprécie pas les applications pour apprendre une langue étrangère. Pourtant c’est très à la mode. De nos jours, le marché des applications a explosé.  C’est un choix personnel. Si ça marche bien avec vous, tant mieux. Continuez.

J’en ai utilisé une pour apprendre l’italien. Mais je me suis arrêtée au bout d’un moment après avoir payé un abonnement mensuel. Pourquoi ?

Parce que, premièrement, j’avais besoin d’écrire à la main pour mémoriser les nouveaux mots. Toucher l’écran avec l’index était insuffisante et inefficace. Pour moi écrire une fois un mot est cinq fois plus efficace que de le regarder et de le toucher sur l’écran.

Ce n’est pas que pour moi. J’ai fait un test avec mes élèves. Quand j’ai débuté les cours particuliers, j’ai soigneusement préparé le support du cours et leur ai donnés. Au cours suivant ils ont oublié ce qui était noté sur le support. En plus quelques fois ils m’ont dit qu’ils ne l’ont pas appris ! Après plusieurs reprises, j’ai dicté le cours. Là, ils s’en souvenaient !

D’ailleurs quand j’ai appris des phrases sur l’application, j’ai pu choisir des paquets de mots à mettre en ordre. Mais j’avais besoin d’écrire la phrase entière de ma main !

Ensuite j’avais besoin d’apprendre globalement, pas le vocabulaire et la grammaire séparément. C’est-à-dire que j’avais besoin d’apprendre le vocabulaire et la grammaire dans un même contexte. Il faut apprendre des nouveaux mots dans des phrases qui sont construites avec une bonne grammaire. Il ne faut pas les séparer. Comme ça, c’est plus efficace pour mémoriser ensemble.

D’ailleurs il y a trop de tentations pour travailler sur le téléphone mobile : des SMS, Facebook, Twitter, Instagram, WhatsApp, etc. Quand vous travaillez, éteignez le téléphone et concentrez-vous au travail. ^^

Par ailleurs je n’ai pas l’occasion de les utiliser.  Mais je partage les noms des applications que les abonnés de mes réseaux sociaux m’ont recommandés.

Membrise, Lingodeer, Drops, Infinite Korean, Applications de la King Sejong institute foundation, Rosetta Stone

 

Parmi les applications mentionnées, j’ai testé Rosetta Stone.

  • Le point fort : c’est une très bonne méthode pour l’écoute.
  • Le point faible : C’est déconseillé pour les grands débutants s’ils travaillent seul. Pour ne pas être frustré, il faut suivre l’application avec un tutorat.
    • Je vous conseille de travailler parallèlement le Hangeul et le coréen avec votre manuel et d’utiliser l’application comme un complément. Mais le problème est que le complément est très cher.

 

Merci de lire le plus long article de l’histoire de mon blog. Si ça vous aide, merci de laisser un commentaire, de partager sur vos réseaux sociaux, et/ou de vous abonner à mon blog et à mes réseaux sociaux. Si vous avez d’autres astuces, laissez en commentaire pour partager avec les autres. Ce sera utile pour les prochains lecteurs. A la prochaine ! 🙂

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

7 commentaires

  • chrystelle

    Merci Maya
    j’ai adoré cet article, il est vraiment bien construit, tout est dit et j’adore tes anecdotes qui sont trop drôles :)))
    j’ai acheté ton cahier d’écriture et je ne le regrette pas du tout car déjà j’adore écrire le Hangeul ( désolé mon clavier est en français) et ensuite il est vraiment bien fait voilà voilà
    Les gens vous devriez suivre Maya professeur top drôle et efficace : on va lancer un fanclub 🙂

    • Dantaux Kim

      Bonjour Maya.
      Merci pour tout ce que tu fais et tu te donnes beaucoup de mal…. Perso, l’humour permet de retenir plus facilement les élèments. Que ça soit dans tes videos ou articles, l’humour est présent et ceci permet également un moment de détente, un temps de pause pour le cerveau. Je suis coréenne et c’est vrai, je n’ai pas parlé oralement le coréen pendant des années,…. à force on oublie. Donc merci encore pour ce que tu fais pour les personnes expatriées…

  • Alison Correia

    Tes articles et tes conseilles m’aident beaucoup… j’utilise tes conseils au quotidien surtout quand je regarde des vidéos de drama

    J’utilise aussi des applications mais tout comme toi, je préfère écrire les mots alors en même temps que j’utilise les applications, j’écris les mots et cela m’aide

    Alors un grand merci pour ce que tu fais

  • Jessica

    Merci beaucoup pour cet article. J’aime la façon dont tu expliques tout avec des exemples concrets et le fait que tu sois si réactive et investie à ce point afin de nous aider à apprendre et progresser. J’ai hâte de continuer mon apprentissage avec/grãce à toi 😀

  • Thalie

    Bonjour Maya ! Votre blog est super, comme les autres supports, très utiles. Votre avertissement concernant les dramas (additifs), il arrive trop tard pour moi : je suis mordue de K-dramas (à tel point que Netflix a fini par ne me proposer que ça) 😅 C’est un peu à cause d’eux que j’ai découvert votre blog : j’ai remarqué que la prononciation coréenne n’était pas raccord avec la romanisation des sous titres. Je cherchais donc à avoir une information fiable à ce propos. Et me voilà lancée pour apprendre une nouvelle langue (c’est un de mes hobbies). Merci pour votre travail 🙏 Il se peut que je vienne vous voir pour quelques leçons : nous vivons dans le même département ! 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.